La pollution lumineuse

La pollution lumineuse, ou PL, est un fléau pour les astronomes amateurs et professionnels. Elle a pour origine deux facteurs essentiels, la lumière artificielle émise par l'ensemble des points lumineux installés par les humains et les poussières et autres aérosols contenus dans l'atmosphère, certains étant aussi d'origine humaine. Les particules dans l'air vont réfléchir vers le sol la lumière qu'elles reçoivent des éclairages.

En 1973 lors du choix de l'emplacement de l'observatoire à Saint-Martin-du-Bec, la pollution lumineuse est déjà présente. Aujourd'hui la situation s'est notablement dégradée sans être rédhibitoire. Mais c'est très limite tout de même ainsi qu'on peut le constater sur la carte de la PL établie par Frédéric Tapissier de l'association Avex.

Pollution lumineuse (ciel normal)

Sur cette carte, la couleur bleu ciel de la zone de l'observatoire correspond à une note de 5 sur 10. Cela veut dire qu'on distingue un peu moins de 2000 étoiles, ce qui permet la plupart du temps de voir la Voie Lactée mais sans éclat.

La carte suivante est établie pour l'astro-photographie.

Pollution lumineuse (astrophotographie)

Évidemment, la situation est dégradée car l'astrophotographie est bien plus exigente que l'observation visuelle. La couleur associée à l'observatoire est orange. Selon les conditions météo, l’emploi de filtres à bande large (type CLS) peut suffire la majorité du temps. L’astrophoto sans filtre est possible si les poses ne sont pas trop longues. Typiquement, nous réalisons couramment des poses sans filtre de 3 à 5 minutes. Nous pouvons monter à 10 minutes quand le ciel est parfaitement transparent.

La pollution affecte essentiellement la zone Sud du ciel. Les éclairages les plus gênants sont les projecteurs de l'aéroport au sud-ouest, les 5 torchères de l'établissement de Total Normandie (usine pétrochimique et raffinerie) qui, lorsqu'elles pulsent, allument tout le ciel. Heureusement, ce n'est pas trop fréquent. Au Nord, un canon à lumlère d'une boîte de nuit illumine le ciel de son rayon mobile de 23h à la fermeture de la boite. C'est un bon indicateur de la qualité du ciel : si on voit le rayon très haut c'est qu'il y a beaucoup de brume, si on ne le voit presque pas, c'est que le ciel est transparent !

Astrométéo à Saint-Martin-du-Bec